A l'intérieur de la maisonnée, Heihachi et son ami de toujours Feng Wei s'assirent autour d'une table pour y déguster des chips au pâté, du pâté de tête, des têtes de gondoles et des gondoles alvéolées. Ils discutèrent longuement pendant quelques secondes, et notre héros au coeur rassasié vint rapidement au sujet initial de la prestance :

- Dis-moi, tu ne saurais pas qui a piégé mon domicile ? Personne ne connaît ma présence en ces lieux sauf trois personnes sur cette terre : toi-même mon cher ami de toujours le dénommé Feng Wei, une certaine femme appelée Michelle Chang que je n'ai jamais vu et l'inspecteur des impôts de la région, qui je crois porte le nom de Raven. Raven Sburger.

Feng Wei ne répondit pas et regarda Heihachi avec hagaritude. Un silence pesant s'installa et notre héros mais néanmoins sauveur immortel se demanda qu'est-ce qui passait par la tête de son ami de toujours. Il pensa un instant qu'une balle de calibre 22 pourrait solutionner la situation actuelle mais cela lui paraissait disproportionné d'autant qu'il n'était même pas 21 heures. Alors il referma le paquet de chips comme pour signifier qu'il était l'heure de passer à table. Il déboucha une bonne bouteille d'un cru local au nom imprononçable et se servit trois verres de manière efficace et particulièrement classe afin de montrer toute l'étendue de son pouvoir de magicien tripède au ventre aussi large que le front d'un mutant hermaphrodite des usines lactaphiles ouzbèques. Feng Wei ne put retenir plus longtemps des paroles qu'Heihachi estimait comme une fuite logique :

- Hé bien mon cher ami de toujours, je crois qu'il est temps pour moi de rentrer dans ma maison, je ne voudrais pas te déranger dans tes vacances plus longtemps d'autant que les couleurs du ciel ne m'apprennent rien de bon.

Il salua son hôte et lui serra la main de manière vigoureuse et molle et une goutte de transpiration perla de la racine de ses cheveux puis quitta son front moite pour rejoindre à l'aide d'une chute interminable le sol du salon en moquette soyeuse qu'Heihachi avait fait installer il y a trois ans juste après les inondations qui firent au moins douze victimes mais pas Heihachi qui était bien au sec sur son trône en or massif situé à l'étage de sa maison, bien à l'abri dans un coffre-fort fermé par une combinaison très compliquée de 1 chiffre compris entre 0 et 9 qui était probablement un chiffre impair suite à une information divulguée par Heihachi lui-même après une soirée un peu trop arrosée le 8 décembre dernier. Puis il quitta les lieux, et notre héros se retrouva seul, les froncils sourcés, le coeur plein de doutes et l'âme énervée.

(suite)